Prospective et innovation

Lab Transport n°2 - Juin 2019

Documents

Publié le

Lab Transport Juin 2019

Le camion autonome n'est plus pour demain, il est déjà là ! Seule demeure la question de sa vitesse d'introduction sur nos routes.

C'est dans ce contexte que les acteurs du transport routier au niveau mondial, comprenant les fédérations professionnelles (IRU), les organisations syndicales (ETF) et l'industrie manufacturière automobile (ACEA), ont, sous l'égide du Forum International du Transport (héritier de la Conférence européenne des ministres des transports), mené en 2017-2018 un travail conjoint de réflexion sur les conséquences économiques et sociales de l'apparition progressive de l'automatisation dans le transport routier de marchandises.

L'étude anticipe sur les conséquences dans le futur de l'introduction du camion autonome. Elle repose sur une analyse par scénarios alternatifs pour lesquels sont explorées en détail chacune des conséquences.

Intitulée Gérer la transition vers un transport routier de marchandises[1], elle fait des recommandations aux pouvoirs publics ainsi qu'aux entreprises afin d'optimiser l'arrivée de ces camions ultramodernes tout en limitant les risques sociaux engendrés.

[1]Managing the Transition to Driverless Road Freight Transport 

Les premières routes de recharge voient le jour en Europe

Alors que l'ACEA* a rapporté le manque criant d'infrastructures de recharge et de ravitaillement adaptées aux poids lourds électriques en Europe, il faut noter deux initiatives récentes qui tentent d'y remédier.

Daimler affiche ses ambitions dans la conduite autonome

Après avoir annoncé qu'il arrêtait de financer le "platooning", Daimler Trucks vient de révéler qu'il allait injecter plus de 500 millions d'euros dans la création d'un groupe mondial consacré à la conduite autonome. 

 

Les premières applications MaaS se déploient en France

Pour inventer une nouvelle chaîne de la mobilité et inciter les usagers à délaisser leur véhicule individuel, la mobilité du futur repose sur une unification des services de transports et l'utilisation de données prédictives ou en temps réel.

Le concept de mobilité servicielle, appelée aussi « Mobility as a Service » (MaaS), conçoit la mobilité comme un service permettant d'aller d'un point A à un point B quel que soit le mode de transport (public ou privé). Il repose sur une unification des offres de service et une fusion des outils de billettique et d'information multimodale.

Des méga-camions sur les routes d'Europe pour réduire les émissions de CO2

Depuis déjà une dizaine d'années, la circulation des "Euro-combi", appelés aussi "méga-camions" ou "gigaliner", est autorisée sur les grands axes routiers et autoroutiers de plusieurs pays européens.

C'est le cas notamment de XPO Logistics qui lance au Portugal son nouveau service de méga-camions qui effectuera des livraisons pour la société portugaise de boissons Sociedade Central de Cervejas. Selon le groupe, un tel service réduit les émissions de CO2 et permet des économies de carburant, les clients peuvent ainsi atteindre leurs objectifs environnementaux.

Informations annexes au site