Emploi, Logistique, Transport

Publié le

Les entreprises sont les premières impactées par les problèmes de recrutement. Le manque d’attractivité du Transport et de la logistique ne permet pas de combler les postes nécessaires au développement économique des entreprises. Sans personnel supplémentaire, l’entreprise ne peut conquérir de nouveaux clients et de nouveaux marchés.

Sous l’égide du CRFPTL Hauts de France (Comité régional pour la formation professionnelle Transport Logistique) et pensé par l’AFT, le label Ambassadeur de l’Emploi du Transport et de la Logistique a pour objectif d’entériner et de renforcer les bonnes pratiques du secteur en matière de découvertes des métiers, de recrutement et de fidélisation des salariés.

  • Début 2019
  • Fin 2021
  • Etat En cours

Dans une première phase expérimentale fin 2018, cinq entreprises volontaires (Vécanord, Bray, Carpentier, Mainforte et Ramette) ont tout d'abord testé et aidé à co-construire la démarche.

Depuis mars 2019, le label Ambassadeur de l’Emploi du Transport et de La logistique est ouvert à toute les entreprises du secteur.

Promouvoir des valeurs d’engagement responsable dans l'univers du transport et de la logistique

L’engagement des entreprises en faveur de la découverte des métiers, des bonnes pratiques en recrutement et fidélisation des salariés, sont au cœur des enjeux de la profession car aujourd'hui l’attractivité des métiers impacte directement l’activité économique de chaque entreprise. Aussi entraîner le plus grand nombre d’acteurs du transport et de la logistique dans une démarche de responsabilité sociétale est un enjeu important pour la profession.

« En 2019, la démarche s’ouvre, à l’ensemble des entreprises du secteur du transport et de la logistique qui le souhaitent. Pour cela chaque entreprise doit s’engager sur des actions concrètes et mesurables sur 3 années et couvrant 3 axes que sont la découverte des métiers, les bonnes pratiques en matière de recrutement et la valorisation et l’accompagnement des salariés »

Franck Behra, co-président du CRFPTL Hauts-de-France

Une démarche construite

L’AFT a construit un kit complet de mise en œuvre destiné à simplifier la démarche des entreprises volontaires, qui se compose : 

  • d'un tableur spécifique permettant de faire son diagnostic et de mettre en place son plan d’actions
  • d'un espace de travail numérique, afin de faciliter l’échange entre les entreprises. Ainsi elles peuvent partager entre pairs.
  • de plusieurs temps de travail d'accompagnement de l'AFT afin que les entreprises élaborent leur plan d'action.

Une démarche collective

Dans ce contexte, différents acteurs, la DIRECCTE, le conseil régional, Pôle Emploi, l’AFT, la FNTR, TLF, l’OTRE, la FNTV et l’OPCA TS, ont entamé un travail collectif. Ils se réunissent régulièrement en commission afin de suivre et valider les dossiers des entreprises. La commission est aussi garante de l’amélioration du process. Ainsi toute évolution de la démarche est validée collectivement.

Quelle est la mission d’un ambassadeur et comment le devenir ?

Etre ambassadeur du transport et de la logistique c’est promouvoir les bonnes pratiques du secteur. Et la démarche d’Ambassadeur est une démarche volontaire. 

L'AFT propose un accompagnement des entreprises qui souhaitent se lancer dans la démarche.

Etre acteur du mouvement permet de réaliser des actions structurelles malgré l’urgence de l’opérationnel

Elisabeth Dargent de Main Forte.

L’entreprise devra dans un premier temps s’auto-évaluer pour être certaine de pouvoir s’engager concrètement et de manière active. Après un diagnostic initial sur ses pratiques, elle aura à réaliser un plan d'action sur les 3 axes de la démarche :

  • Faire découvrir les métiers du secteur
  • Avoir de bonnes pratiques de recrutement
  • Accompagner et valoriser ses salariés

L’entreprise y inscrit les actions qu’elle souhaite mettre en place (au minimum une mesure par axe) et se fixe des objectifs chiffrés pour chaque année.

Le dossier passe ensuite en commission qui valide ou non l’entrée de l’entreprise dans la Charte. Une fois intégrée, l’entreprise doit présenter annuellement ses résultats auprès des partenaires.

Mise en place des réunions de "Club des Ambassadeurs du transport et de la logistique"

Lors de la première phase de la démarche, il s'est avéré que les premières entreprises du transport ont souhaité se réunir sous forme de club afin de pouvoir échanger leurs bonnes pratiques. Aussi non prévu initialement et effet vertueux de la démarche, un club des ambassadeurs du transport et de la logistique a été mis en place.

« Sous forme de petit-déjeuner, les entreprises accueillent leurs collègues à tour de rôle. Les échanges sont conviviaux et il en ressort la volonté de faire des choses ensemble. »

Saou Ghadfa délégué régional Hauts-de-France de l’AFT

Une politique importante de RSE 

La responsabilité sociétale des entreprises a pris une dimension de plus en plus importante dans l’entreprise. La charte Ambassadeur de l’emploi du Transport et de la Logistique y répond pleinement à travers le volet de l’emploi et de l’accompagnement de ses salariés.

  • En effet la charte permet de s’engager sur une politique de recrutement efficace avec des périodes d’immersion, l’accueil d’alternants entre autres.
  • Elle permet aussi sur un meilleur accompagnement de ses salariés en abordant les thématiques de la mixité, des salariés de situation de handicap ou encore la montée en compétences.

En ayant une politique de RSE forte, l’entreprise deviendra attractive et donnera l’envie aux salariés de s’impliquer dans l’entreprise.

Preuve que la charte fonctionne et que l’engagement des entreprises et des partenaires porte ses fruits : 

  • Franck Behra des Transports Vecanord est ravi d’avoir embauché récemment un conducteur par l’intermédiaire de Pôle Emploi, chose impensable quelque mois auparavant.
  • Quant à David Bray des transports Bray, il se réjouit lui des liens développés avec les organismes de formations mais aussi les lycées collèges et écoles primaires pour sensibiliser les jeunes aux métiers du transport et de la logistique

Une démarche qui tend à se développer

La démarche a été lancée dans la région Hauts-de-France. Plusieurs autres régions ont d'ores et déjà commencé des démarches de mobilisation des partenaires dans leurs territoires respectifs afin que le mouvement puisse s’étendre et se développer à un niveau national.

    Agenda

    • 17 mai 2019 : Présentation de la démarche auprès des adhérents FNTR Pas de Calais
    • 28 juin : Présentation de la démarche auprès des adhérents OTRE Hauts de France
    • 3 juillet : deuxième comité d’audition des ambassadeurs
    • 19 novembre : Lancement national de la Démarche Ambassadeur de l'Emploi Transport et Logistique au salon Solutrans
    • 19 décembre : troisième comité d’audition des ambassadeurs

    Partenaires

    Informations annexes au site

    Le contact du projet

    Délégué Régional :
    Saou GHADFA 03 20 66 89 86

    Le contact du projet

    Direction du Développement :
    Hervé Rivalland 06 25 81 50 12

    Vie du programme