Environnement et Développement Durable, Prospective et innovation, Transport

A quand la mobilité « zéro émission » pour les autocars ?

Publié le

Alors que les bus urbains ont entamé le virage de la mobilité « zéro émission carbone » avec le déploiement de flottes électriques, hydrogène ou alimentées au gaz naturel pour les véhicules GNV*, les autocars « longue distance » commencent seulement leur expérimentation.

Actuellement, une seule ligne 100 % électrique fonctionne entre Paris et Amiens depuis 2018 car la mobilité électrique se prête encore peu à ce moyen de transport. L’autonomie des batteries pour un autocar ne dépasse pas les 200 km et elles prennent énormément de place.

Le GNV a longtemps été envisagé comme l’alternative la plus prometteuse mais le biogaz restant encore produit de manière marginale, c’est la solution hydrogène qui est aujourd’hui plébiscitée. Pour cela, il faudra développer le réseau de distribution de manière conséquente et le prix des véhicules devra baisser. A ce jour, seulement une quarantaine de stations hydrogène couvrent le territoire et le prix d’un car à hydrogène reste prohibitif, avoisinant les 800 000 €, contre 350 000 € pour un diesel.

*Gaz Naturel pour les Véhicules

Informations annexes au site