Les professionnels du transport et de la logistique de la région RHONE-ALPES souhaitent sensibiliser leurs salariés aux addictions de toute nature, ainsi qu’à l’importance d’une bonne
hygiène de vie.

Nous vous adressons ce dossier afin de vous éclairer sur le projet et vous remercier d’avoir bien voulu accepter de soutenir financièrement sa mise en place.

Nous restons à votre entière disposition pour toute information complémentaire que vous jugeriez utile.

HYGIENE DE VIE ET SECURITE ROUTIERE

PREVENTION DES ADDICTIONS DANS LE TRANSPORT ROUTIER ET LA LOGISTIQUE 

 

Genèse du projet

 

Si les addictions constituent un problème majeur de santé publique, elles préoccupent particulièrement les acteurs du transport et de la logistique dont l’exercice des activités se déroule principalement sur la voie publique.

Une analyse globale de la situation montre que la typologie des comportements addictifs a changé : autrefois, l’alcool et la cigarette, aujourd’hui, la drogue, le jeu, le téléphone portable constituent de nouveau fléaux. De plus, le manque de sommeil, une alimentation de moins en moins équilibrée, des rythmes de travail parfois inadaptés génèrent des risques pouvant conduire à l’accident.

En 2008, forts de ces constats, les professionnels du transport et de la logistique auvergnats ont souhaité s’engager, au-delà de leur obligation légale, en faveur de la prévention et de la protection des salariés contre ces conduites addictives et d’une information sur une meilleure hygiène de vie.

 

Les enjeux

 

Il s’agit pour les partenaires de :

  • Concourir à l’amélioration de la sécurité routière et à la santé des salariés du secteur transport-logistique,
  • Développer l'information sur les risques pour la santé liés aux spécificités des métiers et notamment ceux de la conduite,
  • Inciter et aider les entreprises à mettre en place ou à développer des actions de prévention,
  • Favoriser l’adoption par les salariés d’une meilleure hygiène de vie, en les informant largement sur les risques des conduites addictives et des comportements à risques (tabac, alcool, médicaments, drogues, excitants, mauvaise alimentation, manque de sommeil, usage abusif du téléphone et des jeux vidéo… …),
  • Lutter contre les phénomènes d’addiction en proposant un outil d’information et d’auto évaluation.

 

Adaptation et Duplication du dispositif en région RHONE-ALPES 

 

Le projet a été présenté le 23 septembre 2014 aux membres du Comité Régional de la Formation Professionnelle en Transport et Logistique (CRFPTL) de la région Rhône-Alpes rassemblant des professionnels et des institutionnels. Cette action a reçu un accueil très favorable de la part des participants qui ont souhaité reproduire l’action sur notre région.

Sous le couvert du CRFPTL, la délégation régionale de l’AFT en Rhône-Alpes assurera l’animation, la coordination et la gestion du projet, l’accompagnement des différents groupes de travail ainsi que le pilotage, le suivi et l’évaluation des actions engagées.

Nous avons donc pris attache auprès du cabinet expert (SBR CONCEPT) qui a déjà accompagné 12 régions afin d’estimer le coût global de l’opération. Celui-ci devrait osciller aux alentours de 25 000 euros TTC. Pour piloter ce dispositif, un Comité de Pilotage et de Suivi (CPS) a été installé le 9 janvier 2015, en amont de la campagne d’information et de promotion dont le lancement est d’ores et déjà prévu pour le mois de juin.

Afin de réunir les fonds nécessaires, nous nous sommes rapprochés de la Préfecture de Région, de la DIRECCTE, de la DREAL, de la CARSAT, de l’ARS et de quelques possibles partenaires privés présents en région afin de leur exposer le sujet et de les solliciter dans le cadre d’un cofinancement. L’AFT, le Groupe KLESIA , RENAULT TRUCKS et PSRE ont déjà pris des engagements en ce sens. D’autres suivront.

La signature d’une charte régionale, le 4 mai prochain en préfecture de région, entre l’Etat, le CRFPTL, l’AFT, les organisations professionnelles du transport, FNTR (transport de marchandises), FNTV (transport de voyageurs), TLF (transport et logistique), CSD (déménageurs), CNSA (ambulanciers), les organisations syndicales, les organismes régionaux de prévention et de sécurité routière marquera l’engagement de chacune des parties à promouvoir la campagne au sein d’entreprises de la Branche. 

 

Pierre angulaire de la campagne : un « kit de sensibilisation » 

 

Cette campagne se veut avant tout souple et facile à mettre en oeuvre pour toucher un maximum d’entreprises et de salariés. Elle fait appel à la prise de conscience et à la responsabilité de chacun.
Plus concrètement, elle se matérialise par la mise à disposition gracieusement, aux entreprises qui en feront la demande, d’un « Kit de sensibilisation ».

Le kit comprend :

  • des affiches,
  • des mémentos pour connaître les bonnes pratiques et les bons contacts,
  • un dispositif original de sensibilisation à partir de deux modules vidéo interactifs : l’un est destiné aux chefs d’entreprises, le second, mis en libre-service dans les entreprises ou remis en mains propres aux salariés ; le tout ayant pour support une clé USB ou un DVD.

Les entreprises intéressées par la démarche pourront décider d’aller au-delà de la simple mise à disposition de la clef USB ou du DVD en associant les CHSCT et/ou les délégués du personnel afin d’améliorer l’action de sensibilisation. Elles peuvent également solliciter l’appui des médecins du travail et des spécialistes des risques professionnels partenaires de cette campagne.

 

Suivi et évaluation

 

A compter de juin 2015, le déploiement du dispositif s’articulera en trois phases :

Phase 1 - INTER-ENTREPRISES : organisation de réunions de sensibilisation sur le terrain

Phase 2 - INTRA-ENTREPRISES : mise à disposition et utilisation du kit de sensibilisation

Phase 3 - Retours d’expérience et Evaluation
Le suivi du bon déroulement de la campagne ainsi que l’évaluation de la portée des actions seront assurés par les membres du CPS. Au moment de la remise des kits aux entreprises, une fiche d’engagement sera complétée et signée par le dirigeant. Cela permettra d’obtenir une première estimation des personnels sensibilisés. Des actions d’accompagnement complémentaires pourront être engagées à la demande des entreprises à partir des propositions présentées dans le module inter-actif. Les professionnels de la prévention et de la santé, partenaires de la campagne, pourront être sollicités à tout moment.
 

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter :

Pierre-Luc JACQUOT  -  Tél  : 04 78 72 72 22