ACTU CO2 N°4

ACTU REGIONALE

  • 10 nouveaux engagements validés par le Comité de pilotage régional Nouvelle Aquitaine le 5 avril 2017.

Souhaitons la bienvenue à ces entreprises qui se lancent dans un plan d'actions de 3 ans en vue de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

TRM:

        1er engagement

 Ets LE RELAIS   33 Bordeaux   en savoir plus

 Tps CHERIEX   19 Ussel    en savoir plus

 Tps SLT Services Locations Transport   79 La Foret sur Sevres   en savoir plus

        

        Réengagement

 Tps GLS   Gonzales Logistique Services   33 Vayres   en savoir plus

 Tps GEZE  64 Montardon   en savoir plus   en savoir plus

 Tps MANAUX  19 Argentat  en savoir plus

 Tps BONNET  19 Correze  en savoir plus 

 

TRV

 EUROP'VOYAGES   87 Panazol   en savoir plus

 EUROP'VOYAGES   23 Anzeme   en savoir plus

 FAURE CORREZE   19 Ussel  en savoir plus

 

 

  • Le réseau TransGironde expérimente un autocar au GNV avec GRDF

Associé aux équipes de GRDF, le département de la Gironde vient de lancer l’expérimentation d’un premier autocar GNV au sein du réseau TransGironde. 
 
Dans le cadre de sa politique de développement des mobilités durables, le Département poursuit la transition énergétique du réseau TransGironde avec l’expérimentation d’un autocar alimenté au gaz naturel. Fourni par le constructeur suédois Scania, cet autocar propose jusqu’à 500 kilomètres d’autonomie et sera testé durant un mois sur le tronçon Bordeaux-Salleboeuf de la ligne 401 du réseau TransGironde.
 

95 % DE PARTICULES EN MOINS

Cherchant à se différencier des modèles conventionnels, ce premier autocar au gaz arbore des marquages spécifiques. « Ce car roule au gaz naturel » ou « Libérons-nous des particules fines » peut-on lire sur la carrosserie en référence aux gains environnementaux apportés par le gaz qui, par rapport à un autocar diesel permet de réduire de 95 % les émissions de particules fines.
 
Alors que son inauguration officielle a eu lieu ce vendredi 4 mars, le coup d’envoi opérationnel a été envoyé dès le 20 février avec une formation à destination des chauffeurs.
 
Figurant parmi les partenaires clés du projet, GRDF a joué un rôle de facilitateur dans la mise en œuvre de cette première expérimentation en Gironde. Au cours des derniers mois, le gestionnaire de réseau a multiplié ses projets dans le domaine de l’autocar, lançant également en tout début d’année un test similaire sur l’axe Aix-Marseille, dans les Bouches du Rhône.
 
Pour Citram Aquitaine, filiale de Transdev qui opère le réseau TransGironde, l’enjeu est de répondre aux attentes de la transition énergétique tout en testant, en conditions d’exploitation commerciale, sur un des axes routiers majeurs du département, une nouvelle manière de consommer « vert ». Au-delà du gaz naturel, l’opérateur et le département de la Gironde envisage également l’utilisation de carburants alternatifs comme le bioéthanol qui devrait faire l’objet d’une expérimentation similaire en juin 2017 avec un car roulant à l’ED 95.

 

  • A votre disposition: un kit de communication

Que vous soyez engagés dans la charte ou le label OBJECTIF CO2, il vous faut communiquer sur cette démarche environnementale.

Plusieurs freins: le manque de temps, la difficulté à rentrer dans les termes techniques du management des émissions, que mettre en avant ?

Plusieurs cibles: les salariés, les clients, les partenaires, le grand public.

A partir de ce constat, nous avons construit 3 petits kits "clés en main "   Voyageurs, marchandises et Label

Composés d'un guide papier de 6 fiches permettant de cibler vos besoins et de prendre connaissance des conseils de communication et du clé USB contenant des documents personnalisables et modifiables pour réaliser des affiches, graphiques ou articles pour votre site web.

Cet outil pratique est votre disposition auprés de votre chargé de mission pour vous aider à mettre en avant les actions mises en place ou votre performance énergétique.

 

ACTU NATIONALE

  • Objectif CO2   Les premiers Trophées récompensent les entreprises engagées dans la transition énergétique 

 

Bruno Lechevin, Président de l’ADEME et Jean-Paul Deneuville, Président de l’AFT, ont récompensé mercredi 22 février, lors de la première édition des Trophées Objectif CO2, les premières entreprises et collectivités engagées dans le Programme Objectif CO2.

Cet événement national a réuni les principaux acteurs économiques et publics du secteur du transport. Pour le Ministère de l’Environnement, l’ADEME et l’AFT, le but est désormais d’impliquer le plus grand nombre d’acteurs dans le Programme Objectif CO2 (Charte et Labels) qui apparaît comme la solution du transport éco-responsable.

Bruno Lechevin, Président de l’ADEME, a remis différents Trophées qui mettent en lumière l’engagement fort de plusieurs entreprises et collectivités au travers de la Charte Objectif CO2 : celles qui ont réalisé les plus forts gains en termes d’émissions de GES, celles qui ont été les plus innovantes dans leur plan d’actions et enfin les premières collaborations entre une collectivité et son exploitant de transport urbain de voyageurs. Cet événement a aussi été l’occasion de remettre officiellement les Labels Objectifs CO2 obtenus durant l’année 2016 et les premiers de l’année 2017.

L’objectif a été fixé pour l’année 2017 d’élargir le programme Objectif CO2 à d’autres critères que les GES et l’énergie, comme les polluants atmosphériques (Nox, PM et COV), le bruit et l’économie circulaire. Différents outils d’évaluation des impacts et d’aide à la décision seront ainsi mis à la disposition de la profession. Enfin, l’ADEME a annoncé sa volonté de mettre en œuvre un dispositif global d’engagements volontaires et de labellisation pour l’ensemble des acteurs de la filière logistique, avec pour ambition de les impliquer tous dans le défi de la baisse des impacts environnementaux du fret et de les accompagner sur le chemin de la transition écologique.

 

 

 

 

 

 

  • LE PROGRAMME OBJECTIF CO2 EN VIDEO: Visualisez la présentation de la charte et du label en cliquant  ICI

 

  • Le transport de marchandises dangereuses en citerne est désormais autorisé à circuler avec des véhicules motorisés aux gaz: GNL,GNC,Hydrogène,Biogaz. 

Avant l'entrée en vigueur de l'ADR 2017 :

Seuls les véhicules à moteur gasoil et essence étaient autorisés (voir "ADR 2015").

Les 9.2.4.3 et 9.2.4.4 de l'ADR ne parlaient que de carburants liquides.

 

Depuis l'entrée en vigueur de l'ADR 2017 :

En plus des véhicules à moteur gasoil et essence, les véhicules à GNC/GNL sont désormais autorisés (voir "ADR 2017").

Les 9.2.4.3 et 9.2.4.4 de l'ADR parlent à présent de carburants gazeux.

 

  • Gaz à effet de serre émis à l'occasion d'une prestation de transport

 Un décret du 26/04/2017 désigne les gaz à effet de serre à prendre en compte pour l'information du bénéficiaire d'une prestation de transport et précise le périmètre d'application de la mesure.

Il modifie également la date limite d'utilisation des valeurs de niveau 1 par les prestataires de transport employant cinquante salariés et plus.Ceux-ci peuvent utiliser les données de niveau 1 jusqu'au 1/06/2019

L'unité de compte n'est plus le CO2 mais l'équivalent CO2  _ CO2e_ pour intégrer tous les gaz à effet de serre.

Un arrêté du 26/04/2017 fixe les valeurs des facteurs d'émission des sources d'énergie des moyens de transport à utiliser pour le calcul des émissions de gaz à effet de serre.    LIEN